jrcourtois: le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Laissé dans mon retroviseur

Un peu de mes erreurs...

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 14 mai 2018

Toujours pas accosté

Enfin, techniquement, je me suis fait abordé, mais j'ai pas encore mis le grapin sur un autre navire, sans doute la peur. Comme qui dirait un problème de zone de confort, tout seul je suis pas si mal. Si je reprends contact, et que je me prends un rateau, pire, si finalement ça le fait et qu'après, je suis dans la zone de brouillard, où je ne sais vraiment pas comment faire.

En théorie des jeux, je suis dans une position, où je n'ai que des mauvaises options, et je reste avec la moins pire des solutions, en fait, je devrais juste pas raisonner et essayer, mais au final, je ne sais pas quel est mon réel objectif : coucher avec une fille, faire un bout de chemin à 2, construire une famille.

Allez, juste pour rire, à votre avis, c'est quoi mon réel objectif ?

mercredi 21 février 2018

Mercredi 21 février 2018

Le temps passe, les bonnes résolutions se sont envolées. Noël passé en famille, un peu rapide, je crois que ça fait un moment que je travaille, sans vacances.

J'ai repris mes activités associatives avec un peu plus d'assiduité, même si cela reste difficile de s'engager dans tout et de continuer à bosser, et d'essayer de prendre du temps pour soi. Un peu de temps pour réfléchir, écrire un peu sur mon blog, me regarder en face.

La course contre la mort est lancée, un ami de Grenoble a été mourir en Thaïlande, il avait 34 ans. Cela faisait quelques mois que je ne l'avais pas vu, il donnait des nouvelles sur Facebook, semblait lui aussi chercher un sens à la vie.

lundi 11 décembre 2017

11 décembre 2017

Huit ans après mon père, c'est Johnny qui a rejoint le ciel. Je ne peux pas dire que j'avais attendu ce moment là, mais quand mon père a découvert qu'il avait un cancer, Johnny avait aussi rejoint l'hôpital, et on avait dit à Papa, tu peux pas mourrir, Johnny est pas mort.

C'est long huit ans. J'ai sans doute beaucoup changé depuis ce temps là, mais je n'ai toujours pas rencontré la femme de ma vie, et du coup, j'ai l'impression de n'avoir rien accompli. Je m'étais pourtant dit en arrivant à Grenoble que je ferais quelque chose ici. Cela faisait un moment que j'avais envie de quitter Paris, mais la maladie de mon père m'avait incité à rester plus longtemps près des miens. Maintenant, je suis loin, je les vois bien peu souvent, une ou deux fois l'année. Alors oui, j'ai changé, car je ne sais plus trop bien où je vais.

Même si mes billets de blogs reflètent souvent ma nature un peu déprimée, pour justement exorciser ce côté de moi que je n'aime pas trop, cette part de moi qui me tire vers le bas, qui m'incite à la paresse, à l'inaction pour ne pas avoir à subir le vent de la vie, j'ai par ailleurs une foi dans la nature humaine, c'est à dire en l'envie de vivre et d'aimer qui anime chacun de nous.

Il fait froid dans cet appartement, mes journées sont pareilles aux précédentes et s'enchaînent et m'enchaînent, moi aussi, finalement, depuis que j'ai fait le pari de me ranger des voitures et de trouver un CDI dans une grosse boite. Non, on ne peut pas dire que je sois heureux, parce que j'ai peur.

J'ai peur de la vie, peur de me faire du mal, peur aussi de grandir, d'avoir des responsabilités, peur de perdre mes amis, qui s'en vont chacun leur tour sur le chemin de la vie. Même quand je suis avec eux, j'ai peur de leur parler, de leur dire ce que j'ai sur le coeur, parce que si je ne suis pas heureux, je ne suis pas non plus malheureux, juste un peu fatigué, un peu trop seul, un peu trop à l'arrêt.

La peur que j'ai, elle n'est pas d'un danger immédiat, mais d'un danger futur. Peur de devenir gros, de finir vieux garçon, de ne pas devenir président de la république, de ne pas m'engager assez dans des assos pour faire vraiment bouger les choses, de trop m'engager dans des assos pour y perdre une chance de devenir quelqu'un d'autre.

C'est très impudique ce que j'écris là, et pourtant, cela reste maîtrisé, car j'ai peur aussi de dire des choses qui me rendrait trop vulnérable, et je suis triste de ne pas savoir si je suis lu ou non, je sais que ce que je dis ne peut guère susciter de réaction.

Voilà, je vais voir si je peux réécrire une fois cette année ou non...

lundi 4 septembre 2017

Achat d'un nouveau téléphone portable

Bon, mon téléphone n'est pas encore totalement à la ramasse, et je cède sans doute aux sirènes de la consommation, mais j'ai décidé de passer à l'ère du smartphone.

Mon besoin est assez précis, car, en fait, je n'ai plus accès à mes mails depuis le travail. J'ai aussi chercher à acheter une caméra ou un appareil photo, et finalement, les smartphones actuels font très bien l'affaire.

Je vais en chercher un petit, mais j'ai quelques questions :

- Quels outils existent pour gérer la connexion à la data (j'ai l'intention de rester sur mon forfait gratuit) ? - Comment vais-je devoir modifier ma pratique du mail ? - Quels sont les outils hors connexion efficace et sympa disponible ? - Que choisir : Androïd ou IOS ?

Voilà, pour le moment, je m'oriente vers un iPhone SE, parce que j'aime bien le fait qu'il soit petit, un 4" me semble un bon moyen de ne pas passer ma vie sur ce mobile.

jeudi 23 février 2017

Docteur feel good

Pas facile en ce moment, entre la fin d'une mission, et pas de nouvelle mission en vue. Avec la politique qui fait un peu la gueule, quand les 2 grands candidats de gauche ne veulent pas oublier un peu leurs égaux. Les semaines s'enfilent à une vitesse déconcertante.

Mais ce soir, je suis passé voir mon dermato qui m'a dit, vous allez très bien, tout est normal, faites toujours aussi attention au soleil ! Enfin, ça fait vraiment plaisir.

- page 1 de 24