Primo : qui suis-je pour en parler ?

Aucune légitimité sur le sujet, je suis un mec et en plus je connais bien trop mal les femmes.

Deuxio : mon discours ne va t'il pas être biaisé ?

Ben oui, si je me mets à parler des femmes, je vais peut-être tenter de me mettre à leur place pour mieux les séduire, pas facile.

Malgré tout, je pense quand même que la condition féminine est plus difficile que celle d'un homme, mais en France, pour prendre le seul exemple que je connaisse un peu, la situation n'est plus aussi difficile qu'il y a quelques décennies ou que dans un certain nombre d'autres pays.

Dire que ça va mieux, ne veux pas dire que ça va bien (encore que des fois), mais cette opposition systématique ne joue pas dans le sens d'une réconciliation. Ou alors le but du combat est il de faire en sorte que les femmes aient un meilleur sort que celui des hommes ?

Ce qui est intolérable, c'est que certaines personnes aient du pouvoir sur d'autres et en abusent, que ce soit par la puissance de l'argent, par la violence de leur force physique, ou par la supériorité psychologique qu'elles exercent.

Les différences salariales

Allez soyons un peu polémique, on dit qu'en moyenne les femmes sont payées 30 % de moins que les hommes à travail égal, ça montre bien que les femmes ne sont pas considéré à leur juste valeur, ou encore que les femmes sont sous représentées en politique et que ça montre bien que les mentalités françaises ont bien du retard. Cependant, on ne se plaint pas qu'elles soient sous-représentées en prison.

Elles n'ont pas les mêmes valeurs que la majorité des hommes (j'ai pas dit valeur), et ne sont sans doute pas prêtes à tout sacrifier à leur travail. Après, il y a des machos, comme il y a des racistes, et surtout beaucoup de lâches.

Donc, Hommes et Femmes, faites l'amour, pas la guerre !