Tout ne va pas si mal depuis qu'il est là. Ce qui est largement positif, c'est qu'il change quelque peu les règles du jeu. Ce qui m'énerve un peu c'est qu'après avoir critiqué Ségolène comme quoi elle n'avait comme seule et unique proposition d'ouvrir des discussions, c'est la première chose qu'il fait. Après avoir renvoyé Bayrou dans les cordes sur le fait qu'on ne pouvait pas mélanger des gens de droite et de gauche, il pratique ce qu'il appelle l'ouverture.

Est-ce pure habileté de sa part, est-ce un réel esprit pragmatique ?

Ce qu'il faudrait maintenant au reste de la classe politique, c"est qu'elle ne tombe pas dans ces travers traditionnels en faisant de l'opposition systématique, mais en restant extrèmement vigilante sur des sujets sensibles comme l'immigration ou l'écologie (voir la dernière de Borloo sur le "Grenelle de l'environnement).

Bon en espérant que ce billet doux à l'égard de notre hyper-président ® soit suffisant à nous ramener le beau temps pour mes 3 jours de vacances.