Samedi 14 juin

Premier retard: moi à Châtelet pour RDV avec JR. Ca commence bien.

Mais les comptoirs d'enregistrement ne sont pas encore ouvert à notre arrivée. Ouf ! Derniers coups de fil avant d'embarquer.

30 minute de retard au décollage à Casablanca (aéroport de transit pour Bamako). 2 ou 3 valises par personne, c'est long à caser dans les rangements des cabines.

Sortie de l'avion à Bamako : "A ouais, même la nuit, il fait si chaud et si humide ! Bah faudra bien s'habituer..."

Accueil chaleureux de nos hôtes Max et Céline qui sont venus en taxi nous chercher.

Le code de la route, ça existe au Mali ? Un coup de klaxon à 60-70 km/h aux croisements sans feu, juste pour prévenir, ça suffit !

Après quelques nouvelles échangées avec nos hôtes autour d'un rhum ambré, petite douche. Tiens, un seul robinet, celui d'eau froide... Remarque, pas envie d'eau chaude alors.

Finalement, à l'IOTA (Institut d'Ophtalomologie Tropicale de l'Afrique), dans la chambre de Max où nous dormons, pas trop de moustiques (10). Faut dire le ventilo est à fond.