Qu'est-ce que l'empreinte écologique ?

C'est en quelque sorte la somme des ressources que nous utilisons individuellement pour toutes nos activités. L'image qui revient le plus souvent est celle qui dit que si tous les humains vivaient sur le mode de vie américain, il faudrait près de 5 planètes. Vous pouvez vous en rendre compte sur ce site.

Partant du postulat qui veut que nous n'héritons pas de la terre de nos parents, mais que nous l'empruntons à nos enfants, on va essayer de faire en sorte que ça soit dans le meilleur état possible.

Je ne suis franchement pas exemplaire dans ce combat, mais il faut savoir que chacune des petites économies que l'on fait, si elles sont multipliées par les centaines de millions que nous sommes à en abuser représentent une somme qui compte au résultat final.

Economie sur la lumière, sur l'eau, sur les emballages, le tri, tout cela compte dans la balance. Ce que je fais moins, c'est la gestion du frigo, l'achat de légume ou de fruits frais plutôt que de conserve ou de surgelés, j'ai encore un peu de mal. Il faut voir aussi que tout ce qui est viande marque beaucoup plus notre empreinte, puisque l'espace et l'énergie pour faire pousser un boeuf sont prises en compte.

Ensuite, le transport représente une part majeure dans l'empreinte. Si vous prenez l'avion, vous êtes dans le rouge. Encore une fois, je ne suis pas un exemple, deux voyages en avion l'année dernière. Encore un de prévu cette année. Mais j'ai vendu ma voiture.

Au sujet du vélo électrique, si je le prends au lieu de prendre ma voiture, c'est mieux, si je le prends au lieu de prendre mon vélo, c'est pas top. Au final, je suis allé 2-3 fois à Paris avec, ce que je n'aurais sans doute pas fait avec mon vélo (ni avec ma voiture d'ailleurs). Mais sans voiture, je sors aussi un peu moins le week-end, pour faire les courses, j'y vais moins souvent aussi (c'est bon pour moi personnellement, mais les autres colocs sont bien obligés de compenser)...

Voilà donc mes quelques pistes pour la réduction de l'empreinte écologique. Mais je pense que c'est aussi en en parlant avec les autres, un peu comme les alcooliques anonymes qu'on peut se motiver pour faire un peu plus...