Parce que j'ai des idées noires, parce que j'ai envie de dire des choses tristes, parce que les gens me manquent, parce que je suis pas retourné voir mon père au cimetière, parce que j'ai pas envie d'écrire ce que j'écris, parce que je ne sais pas très bien ce qui m'arrive.

Parce que j'ai envie de parler, mais je ne sais même pas de quoi.

De la mort de mon père, de son enterrement, sans doute. J'aurais aimé lui écrire une éloge funèbre, sur quel modèle il a été pour moi, modèle d'intégrité, modèle d'écoute, de générosité. Parce que j'ai presque eu l'impression d'enterrer un saint ce jour là. Parce qu'il n'est pas complètement mort, mais qu'il n'est plus vraiment là quand même. Vraiment plus là... On dirait qu'il est vrai, mais en fait, on ne ferait que le dire.

Je fais pas semblant, jamais. La aussi, héritage du père, l'honnêteté. Je fais pas semblant d'aller mal ou d'aller bien. Je crois bien que je suis fatigué.

Juste un besoin de sommeil.