Dernier mois du printemps, au cours duquel la nature reprend ses droits, la vie triomphe de la mort...

C'est en effet une note bucolique que je viens vous livrer là, un peu de la méthode Coué, un peu de la méthode de ma Grand-Mère qui chantait : "Il vaut mieux voir le bon côté des choses, il vaut mieux voir le rose que le noir". Tout est tellement plus facile quand on prend la vie simplement du bon côté.

Mes grands-parents, qui cultivaient la terre, avaient cette connaissance de la vie qui est un cycle, on commence par l'automne, ou on prépare le terrain, on sème ensuite, en laissant passer l'hiver et le printemps qui nous voit récolter les fruits de notre travail. Un peu de la même manière dans ma vie, j'ai pas mal préparé le terrain, en allant à l'école, en faisant du sport pour entretenir mon corps. J'ai aussi passé un certain temps à semer, des relations, des embryons d'amitié, des bouteilles à la mer, sur la toile... Et le retour du soleil me fait penser qu'il est peut-être temps pour moi de passer au temps des récoltes, ce mois de juin plein de promesses, plein d'inquiétudes aussi, sur le passage du cap de la trentaine.

Le regard tourné vers l'avant, il est temps pour moi de repartir un peu à l'abordage de ma vie, je suis bien arrivé à bon port à Grenoble, il me faut commencer à y faire mon trou...