La nouvelle année a bien démarré depuis un mois...

Non, je n'ai pas donné beaucoup de nouvelles, pourtant dès fois j'aurais pu, mais j'ai pas pris le temps. Comme de toute façon, je n'ai pas une audience que je dois satisfaire, je vais juste laisser un message maintenant.

Ce matin, il faisait pas trop moche, on est parti avec ma coloc et une autre Amapienne de l'autre côté de l'Isère pour trouver un producteur de légumes pour notre AMAP. C'était une rencontre sympa avec des gens plutôt impliqués dans leur boulot, mais qui mènent leur bout de chemin. Ca donne envie de continuer l'aventure de l'AMAP, ce qui n'était pas gagné avant. Parce que le froid fait que, le temps qui coule nous fait oublier, nos vies qui ne sont plus que des courants d'air. On passe un peu partout, sans prendre le temps de se poser.

Manif de l'après-midi, les espagnols veulent retirer le droit à l'IVG qu'ils venaient de mettre en place voilà tout juste 4 ans. Et on se demande quel est le sens du progrès ? Dans quel monde vit-on ? L'enfer c'est les autres disait Sarte, et on a l'impression que pour beaucoup, il est impératif d'éviter l'enfer, et de ce fait ils se referment sur eux-même dans leur intégrisme. Moi qui pensait que l'ouverture d'esprit était ce qui devait mener à l’avènement de la paix universelle, il faudrait qu'on m'explique pourquoi elle semble en ce moment être le plus grand danger pour un certain nombre de personnes prête à manifester pour n'importe quoi... (je pense notamment aux manifestants contre le mariage pour tous, ou aux parents qui retirent leurs enfants des écoles sous prétexte qu'on veut éviter de reproduire les clichés sexistes qui pourrissent notre société)...

Demain c'est dimanche, ce soir, il y a un match de Rugby, la vie continue :-)