Les lycées passant le bac cette année devait répondre à une question leur demandant dans quelle ville et à quelle époque se situait l'action du texte. Certains étudiants, incapables de répondre, ou désarçonnés par la question ont lancé une pétition demandant l'annulation de la question au prétexte que cette épreuve d'anglais ne devait pas comporter de question de géographie, d'histoire, bref de culture générale.

La présentation qu'en avait faite le journal de M6 n'était en rien critique de cette démarche, ayant même l'air de rejeter la faute sur le corps enseignant. Le texte parlait de New York, de Manhattan, une image sous titrée New York City accompagnait le texte. Il ne s'agissait donc pas de pure culture générale sur un sujet compliqué (notamment, on ne leur demandait pas quelle était la capitale de l'état de l'Ohio). La question est cependant de savoir si le bac ne doit sanctionner que des élèves capables de déchiffrer un texte ou de quelque chose de plus.

Jeudi dernier, les anglais ont voté le Brexit, là ce sont les politiciens que j'accuse d'être des idiots. C'est un fait, une grande partie de l'électorat n'a aucune confiance dans les hommes politiques qui sont au pouvoir. Le score des extrèmes, de l'abstention en atteste, et malgré tout, ces mêmes élites restent persuadées qu'avec le pouvoir, elles ont la possibilité de diriger la démocratie. Le premier ministre anglais ne pensait pas que son référendum accoucherait d'une telle défaite, il n'a eu cesse de faire peur aux électeurs en leur parlant des conséquences d'une sortie de l'UE. Les idiots sont au pouvoir et sont convaincu de diriger des idiots. Le fait est que les gens voient bien qu'on les prend pour des idiots et font en sorte de ne pas l'être totalement.

Pour ne rien vous cacher, je suis ravi que les anglais, chantres du libéralisme, veuillent sortir de cette union. Je suis pour une europe des peuples, une europe des nations, pas des états unis d'europe, nous n'avons pas la même histoire.