La fin de l'année arrive à grands pas, dans un mois tout sera terminé. Il y a eu quelques changements dans ma vie, mais pas non plus l'événement qui me fait rentrer dans une nouvelle ère. J'ai un CDI depuis un mois, cela faisait bien longtemps que cela ne m'était pas arrivé. J'ai quand même passé 7 mois au chômage entre 2 contrats. C'est un peu long.

D'autant plus long que je n'ai pas vraiment profité pour faire des choses extraordinaires. J'ai quand même fait quelques travaux dans l'appartement que je continue d'habiter à Grenoble depuis 6 ans et demi. Christine a remplacé Denis à la coloc et c'est un peu plus calme. Côté politique, il n'y avait pas d'échéances majeures, contrairement à l'année prochaine. Matthieu est parti en bateau de l'autre côté de l'atlantique est revenu en avion et est à nouveau reparti. ll ne sait pas non plus trop où il va aller. Mario m'a invité à son mariage en Espagne et j'ai bien aimé être loin, mais je me suis senti un peu seul.

Je pose les choses par écrit, parce que j'en ressens le besoin, j'ai quand même encore un peu peur de ce que je vais laisser comme trace.

Mon présent n'est pas folichon, mon avenir n'est pas bien clair, pour reprendre la métaphore de la voile. J'ai l'impression que je suis juste en train de tenir la barre, que le cap que je me suis fixé me parait finalement bien trop lointain, mais que je n'ai pas le courage de voir si je pourrais trouver une autre route. Ce que j'ai fait est fait et j'en ai appris beaucoup. Mais aujourd'hui j'ai peur de finir seul, même en amitié.

Prise de conscience.