J'accueille en ce moment Clément qui est un cycliste engagé et lorrain. Les discussions sont très intéressantes sur des tas de gens dont je ne connais pas le nom, mais qui ont tous un discours très intéressant sur la décroissance, le monde qui nous entoure ou les médias.

Le constat que je partage avec ce personnage, c'est que le monde n'est pas au mieux, et qu'on est sans doute à la bascule, que ça risque de changer, et pas de manière douce. Mais à partir de là, que faire ? Agir malgré tout ? Aller à la rencontre des gens ? Tenter de crier pour prévenir tout le monde ? Trouver un moyen de survivre malgré tout ?

Cette histoire de salaire à vie, ou de revenu universel nous semble intéressante, car elle nous permettrait sans doute de faire autre chose que d'être inquiet pour le lendemain. Cela nous permettrait aussi de sortir de ce modèle de croissance qui nous demande à tous de faire plus pour gagner plus, pour pouvoir faire plus et gagner encore plus, sans que cela est forcément une grande signification.

A l'inverse, profiter de chaque instant, de chaque personne que l'on rencontre, c'est sans doute cela qui nous fait grandir, qui nous fait croire un peu plus en ce que nous sommes, c'est à dire des êtres humains.