J'ai lu qu'un article avait suscité de nombreuses réactions machistes voire ordurière sur les réseaux sociaux.

Le sujet qui est à la fois anecdotique et symptomatique ne devrait pas entraîner de telles réactions. Cependant, il alimente ma réflexion sur le féminisme et le machisme.

Il m'est compliqué en tant qu'homme blanc hétérosexuel et de la classe moyenne de critiquer ou de soutenir des propos sur ce sujet. J'ai le sentiment de n'avoir aucune légitimité à parler. Je ne fais partie d'aucune minorité, je ne peux donc pas comprendre la souffrance.

Cependant, et où ma réfléxion me semble intéressante, c'est que le fait de considérer que la femme à laquelle je m'adresse est féministe me fait me sentir macho, surtout si je parles d'égalité homme/femme. En fait, avec un a priori sans doute faux, et de par leur discours, les féministes ne semblent laisser passer aucun sujet et voit en toute activité masculine une marque de machisme. Cela donne l'impression qu'elle n'a de pitié pour aucun homme et que tous à ses yeux se valent. Que donc elle me considère comme un gros macho, et que de ce fait, je dois l'être un peu.

J'imagine que l'inverse doit sans doute être vrai aussi, à savoir qu'une femme qui me considère comme un macho, pense que j'ai une opinion amoindrie d'elle, que finalement se regard en miroir n'est pas meilleur que ce que je peux éprouver pour moi même. Bref, en jugeant l'autre sur des a priori, on participe au fait de se déconsidérer, et ce n'est pas cool.

Je ne sais pas si cette réflexion est bien claire, et bien utile, mais, je la laisse quand même au fil de l'eau...