Et cela fait un trop long moment que je n'ai pas écrit.

Je n'ose pas, je ne prends pas le temps, et pourtant, ça foisonne, il faut que ça sorte.

Le climat qui se réchauffe, mon incapacité à me prendre en main pour me trouver une copine, juste rappeler la fille, ça me paraît trop compliqué. Les gilets jaunes qui sont pas content, et les gens qui en ont assez, qui espèrent qu'ils vont passer un bon Noël. Le temps que je passe au travail au lieu de faire quelque chose pour la planète, pour la société. Le fait que ça me serve d'excuse aussi.

J'ai la tête bien pleine, un peu plus de mal à m'endormir, je cours pas assez, il faut le reconnaître. Et ça va pas s'arranger d'ici la fin de l'année.

2018 est passé bien vite, si vite. Je sais même pas si je peux faire un bilan, mais je suis pas bien optimiste pour le futur. Je le suis de moins en moins.

Allez : des concerts avec la chorale, une victoire en coupe du monde, une semaine de vacances avec Aurore et Fabien, une semaine avec Stan, quelques matchs de rugby sympa, quelques moments passés avec les amis. Dans le moins bon, la disparition d'un ami, une fin de vacances que je n'avais pas envie de voir arriver, les trucs que j'ai dit plus haut.

On est encore en 2018, bientôt le solstice de l'hiver, et les jours vont recommencer à s'allonger, je vais avoir des jours de congés et je vais aller faire du ski, et voir ma maman, et mes nièces, et mes neveux, ils sont sympa dans ma famille, ils sont content de me voir. D'ailleurs, ça me fait bien plaisir de les revoir tous bientôt.