Ce gilet de haute visibilité est devenu la star des journaux télévisés depuis un peu plus de 2 mois, le premier acte ayant eu lieu le 17 novembre.

Un peu compliqué d'expliquer ce qu'est ce mouvement. Des gens ont décidé de se rassembler pour dire qu'ils en avaient marre des taxes sur l'essence. Au début.

Le mouvement est populaire, dans le sens, qu'il jouit d'une image pas trop négative.

Le mouvement est populaire, dans le sens où ce ne sont pas des bourgeois, mais des gens qui ont du mal à boucler les fins de mois. Ce ne sont pas les classes les plus pauvres, c'est certain, mais ils sont quand même dans la catégorie des gens qui n'ont pas de privilèges.

Les élites parlent de factieux, mettent en avant les scènes de violence qui émaillent certains rassemblements. Ce qui est certain c'est qu'il y a une odeur de révolution qui leur fait peur.

Je ne sais pas combien de temps cela va durer, mais cela commence à faire un peu long.

Je n'ai pas rejoint le mouvement, et je n'ai d'ailleurs été impacté qu'à l'occasion d'une marche pour le climat à laquelle j'ai participé.